57 e carnaval pourleth dimanche : c'était comment avant ?

 

 

Dimanche 23 mai, la cité fêtera son 57 e carnaval pourlet. Avant d'être carnaval pourleth, il a été mi-carême et cavalcade.

La mi-carême(en février ou en mars)

Elle a été officialisée en 1926 avec la remise du brassard tricolore par le maire de l'époque Eugène Raude à la reine de la mi-carême Mélanie Le Gourrierec et à ses demoiselles d'honneur Joséphine (Fine) Le Tridiec et Sophie Le Gouallec. Les majestés, en costume breton pourleth bien sûr, étaient promenées dans les rues de la cité sur un char fleuri de fleurs naturelles (genêts, camélias et fleurs de saison...). Leur char était tracté par le cheval de l'hôpital. Une dizaine d'autres chars, fleuris, occupés par les enfants eux aussi en costume pourleth, et humoristiques participaient à la mi-carême et des musiciens accompagnaient toute cette joyeuse bande. Au début des années 50, les fleurs naturelles sont remplacées par des grosses roses de couleurs en papier crépon. Les bandes de papier crépon sont roulées en bout avec une aiguille à tricoter puis lier sur une armature métallique avant d'être fixées sur les chars. Progressivement, le nombre de chars augmente, tous les quartiers de la cité et de Locmalo ont le leur. Les groupes de musique, cercles et bagad des environs, sont aussi de plus en plus nombreux à participer tous les ans. Le costume pourleth est abandonné par les majestés. Les chars fleuris faits de petites fleurs (les coquillettes) en papier crépon voient le jour en 1967 après l'achat, à la ville de Combourg, d'un char fleuri de cette manière.

La cavalcade

On change de nom et de date (avril ou mai) fin des années 70 début des années 80 et on passe à une cavalcade tous les deux ans. Mais l'ambiance et la bonne humeur sont toujours de mise, les chars sont de plus en plus beaux, les groupes humoristiques se mêlent à la fête, chaque quartier fait son char, et les communes voisines participent, les groupes de musique viennent maintenant de partout en France.

Le carnaval pourleth

Ce sera sa 2 e édition après 2008. Plus de 1 000 carnavaliers rivalisent d'imagination et de créativité pour réussir le char le plus beau possible ou le plus humoristique, les groupes travaillent depuis le début d'année à la fabrication du char et de leurs costumes et soignent leur chorégraphie. Une nouvelle fois, la fête sera totale ce dimanche 23 mai dès 14 h.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site