Priorité aux économies d'énergie dans les logements du canton

 

 

Mercredi, Patrick Philippon et Nicolas Rambaud, responsable et chargé de l'étude préopérationnelle de l'Opah (opération pour l'amélioration de l'habitat) sur le canton de Guémené, ont présenté aux dix maires du canton et à Michel Morvant, président de la communauté de communes, la deuxième phase de celle-ci.

Valoriser le patrimoine

Il en ressort que la demande de logements locatifs est faible sauf sur Ploërdut et Saint-Tugdual. Par contre il existe une forte demande de valorisation du patrimoine bâti. La vacance existante est stable ou en légère hausse notamment suite à des décès. Pour les élus les priorités concernent, entre autres, les économies d'énergie, la création de logements locatifs pour résorber la vacance, la valorisation du patrimoine, l'assainissement non collectif.

Enquête auprès des propriétaires occupants

68 % des propriétaires occupants le sont depuis plus de 15 ans, ce qui dénote un faible renouvellement de la population. 37 % des logements ont plus de 50 ans et 83 % plus de 20 ans d'où un fort potentiel de réhabilitation. 12 % trouvent que l'état de confort de leur logement est moyen ou mauvais. 48 % affirment que l'isolation de leur logement est mauvaise, d'où l'importance des travaux liés aux économies d'énergie de l'Opah. 44 % des propriétaires occupants n'ont jamais effectué de travaux d'amélioration de leur logement. Pour les 56 % restants, ces travaux ont été effectués il y a plus de sept ans. 32 % ont l'intention d'effectuer des travaux, notamment pour renforcer la performance énergétique.

Enquête auprès des locataires

Sur Guémené, on note un « turnover » très important, des locataires jeunes, des logements collectifs, des loyers adaptés mais des performances énergétiques à améliorer. Sur les autres communes du canton, des locataires majoritairement stables, mais un niveau de loyer élevé.

344 logements vacants récupérables

874 logements ont été référencés en six catégories sur 8, 5 communes (Langoëlan pour moitié et Locmalo n'ont pas encore été visitées). Il en ressort : 344 logements vacants récupérables, 313 nécessitent des travaux d'économie d'énergie, 45 des travaux lourds, 37 logements indignes, 56 à vendre et 83 ruines.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site